Décès de mon enfant

Bienvenu aux parents endeuillés
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le rêve de petite fille tourne au cauchemar . . .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tiicy
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Quand le rêve de petite fille tourne au cauchemar . . .   Ven 26 Oct - 16:52

Bonsoir ,

Je tenais a remercier la personne qui a créer ce forum , car peu de personne comprend que les personnes ayant subi une ivg peuvent être endeuillée elle aussi , j'en ai eu la preuve sur un autre site ou une femmes ayant subi une ivg a voulu en parler , sauf que ce site était des maman anges ayant perdu leurs bébés en fin de grossesse ou bien peu de temps après l'accouchement certaine l'ont insultés,dit que c'était "une criminel " et plein d'autre choses encore .

Je m'en rappelle comme si tout c'étais passé hier . . .

Voici Mon histoire

C'étais un 23 septembre 2010,j'avais 18 ans et vient de rentrer en Bac ST2S aprèesavoir obtenue un Bep Css , j'étais avec une copine nous discutons et puis nous commençons à parler de règles et la je me rend compte que les miennes cela fait un moment que je ne les ai pas eu ,je ne prenais pas la pilule et ne calculer pas quand est ce qu'elles sont censé arrivés . Je demande de faire un calcul approximatif à ma copine et la elle me dit " d'apres se que tu ma dit tu as minimum 1 semaine de retard " . . . Le stress arriva cela faisait presque 1 mois que je n'étais plus avec mon ex ( j'étais reste 5 mois avec lui un peu compliqués puis il est parti en déplacement en Pologne pour temps indéterminées donc d'un commun accord nous avions décider d'en rester la ) de plus je venait de rencontré quelqun d'autre, et puis je me dit que non ce n'est pas possible pas moi, ce n'est pas le moment je suis en guerre avec ma mère comment je vais lui dire . Je décida d'attendre le lendemain pour faire un test, trop peur je demande à ma meilleure amies qu'elle soit la avec moi quand je le ferais .
24 septembre 2010 une date à jamais graver dans le coeur . .. .
Direction la pharmacie test en main je vais chez ma meilleure amie, direction ces toilette , test fait et je le tourne j'avais si peur mais au fond de moi je savais déjà le résultat , je décida de fumer une cigarette pour passer ces 5minute qui me paraissait interminable , ma meilleure amie tenais plus en place au bout de 2min alors elle décida de regarder, à son regard j'avais compris. . . Elle posa le test devant moi est en effet Les 2 barre était la ! Sur le cou je ne réagi pas à vrai dire je crois que je m'en rendait pas conte . . . Les jours passent les premiers symptômes apparaissent . Nous sommes le 6 octobre 2010 je vais au planing familiale avec une amie . Il me font une prise de sang pour confirmer mais je leur explique que j'ai mal au ventre comme si que j'allais avoir mes règles alors avant même les résultat de la prise de sang il me font une écho, et la je vois cette petite chose , les larmes montent et le médecin qui me dit " bon eh bien il y a bien un petit sac Mlle je confirme que vous êtes enceinte " après elle me diront que cela fait 6 SA et que si je le garde la DPA sera prévu pour le 9 juin normalement, j'ai très vite annoncer à mon nouveau copain que j'était enceinte il a décider de rester mais à conditions que j'avorte je lui ai dit que c'était hors de question que c'était mon bébé mais trés vite tous sa tourne au cauchemar. . Je le dit à ma famille sauf mes parent bien entendu il me dise d'avorter avec toute la pression qui va avec ,j'arrive à contacter le père du bébé qui me dit d'avorter aussi ! La je suis perdu et avec toute cette pression je change d'avis me voila de nouveau au planing familial je leur explique que je ne peut pas garder le bébé ,que personne n'acceptera,que je suis seule envers et contre tous , alors il me refont une écho j'étais à 10 SA une de mes tante ma dit de pas regarder mais sa été plus fort que moi j'ai tourne la tête au moment ou le médecin avait mon bébé de profil, les larmes coulent je le vois la avec sa petite tête , ses 2 petit bras et ces 2 petite jambes et je pouvais distingués sur l'images son petit coeur qui bat . . . Il programma l'ivg au 18 novembre soit 1 semaines après sous anesthésie général . . . Nous sommes le 18 novembre 2 jours avant j'ai pris le fameux médicament ou tu ne peut plus retourner en arrière après ,j'étais à l'hôpital avec ma grand mère je posa la main sur mon ventre est pleura comme jamais je lui ai demander pardon de ne pas avoir été assez forte contre cette pression . . . Il est à peu près 10h quand je ferma les yeux , je me réveille en salle de réveille et la une aide soignant vient me voir et me dit " ayait tout est fini" les larmes coulent de plus belle je vient de prendre la vie à mon bébé ,je n'ai pas eu la force de me battre ? les semaines passe je me fait lacher par mon copain 3 semaines après l'ivg un nouveaux coup dur, les mois passent je me suis jurer de ne plus recommencer peu importe se qu'il arrivera bien sur je prend la pilule maintenant , je déménage dans ma ville d'origine . . .


Nous sommes septembre 2011 le temps a passé mais la blessures est toujours la , je rencontre quelqun et 1 mois après le cauchemar recommence je tombe à nouveaux enceinte ! cette fois ci je suis bien décider à le garder peu importe se qu'il arriva au départ mon copain est heureux malgrés que nous sommes ensembles depuis peu je croit que plus rien ne peut gacher mon bonheur mais mon copain le dit à ses parents et la tout change ,ses parents lui retourne le cerveau ( il a 22 ans ) , sa mère fait même les démarches d'appeler les hôpitaux pour savoir si il font des ivg !! C'est un enfer ses parent me bourrine la tête tous les jours avec l'ivg ! je craque je cède à la pression encore une fois , il faut faire une écho de datation , le gynéco me fait l'écho et nous fait écouter le coeurs je suis à 7 SA!! c'est affreux je sort en pleur, mon copain ne trouve pas les mots il ne dit rien d'ailleurs il ne dira rien à chacune des démarches faite, le médecin prévoit mon ivg le 24 novembre soit 1 ans et 1 semaine après ma premières ivg . . . Cette fois elle sera sous anesthésie locale je n'ai pas le choix d'après le médecin. . . Ce 24 novembre arriva nous sommes à l'hôpital avec mon copain comme il y a 1an et 1 semaine je n'ai rien dormi de la nuit je suis fatigués j'ai pris aussi le cachet 2 jours avant qu'il donne . A l'hôpital je tombe sur une infirmiéres adorable elle m'explique pleins e choses et me donne un cachet qui déclenche des contraction et qui dilatent le col de l'utérus en effet 5 min après je suis plier en 2 dans le lit j'ai trop mal je pleur je ferme les yeux je crois que c'est un cauchemar qui recommence mais pourtant c'est bien la réaliter mon copain est la il me regarde mais ne dit rien . . Je part au bloc je passe les détails c'était affreux, le bruit,la douleur, je ne sais pas combien de temps sa a durer j'ai cru qu'on m'enlever mes tripes . . .


Aux jour d'aujourd'hui je suis toujours avec le papa de mon deuxième trésor sa fait 13 mois qu'on ai ensemble on a réussi a survivre à tout sa ,cela n'a pas été facile mon copain a fini par regretter d'avoir changer d'avis et nous sommes passer par plein d'étapes.
J'essaye de me reconstruire petit à petit mais il a y toujours ce vide et puis bientôt nous approchons de ce 18 et 24 novembre . . .


18 novembre 2010 & 24 novembre 2011 :: Mes trésors pardonnez - mois . . . Reposez en paix <3




Mon commentaires est long désoler. .
, J'avais besoin de raconter mon histoire . . .

Si j'avais un conseil à donner sa serait de vous battre jusqu'au bout, ne jamais rien lachées et d'écouter votre coeur .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elcy
Langue pendue


Féminin
Nombre de messages : 274
Age : 62
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Perte d'un enfant :: IVG :: Quand le rêve de petite fille t   Lun 19 Nov - 6:37

La vie fait parfois des cadeaux...ou pas....tu es passée par des étapes douloureuses, mais tu as la force d'avancer et de te reconstruire!..si tu avais été entourée les choses auraient été sûrement différentes : tu as tout affronté seule. C'est bien d'avoir pu écrire ta souffrance.

Elcy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 24/11/2012

MessageSujet: Re: Quand le rêve de petite fille tourne au cauchemar . . .   Sam 24 Nov - 3:01

Tiicy a écrit:
Bonsoir ,

Je tenais a remercier la personne qui a créer ce forum , car peu de personne comprend que les personnes ayant subi une ivg peuvent être endeuillée elle aussi , j'en ai eu la preuve sur un autre site ou une femmes ayant subi une ivg a voulu en parler , sauf que ce site était des maman anges ayant perdu leurs bébés en fin de grossesse ou bien peu de temps après l'accouchement certaine l'ont insultés,dit que c'était "une criminel " et plein d'autre choses encore .

Je m'en rappelle comme si tout c'étais passé hier . . .


Bonjour,

Je suis la fameuse maman en question. Sous le pseudo Liming du forum dont tu parles... Du mal à me remettre des injures que j'ai reçues... C'est vrai que j'y ai été traitée comme une criminelle, alors que ma souffrance et belle et bien là...
Je remercie moi aussi la personne qui a créé ce forum, afin que nous soyons moins seules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le rêve de petite fille tourne au cauchemar . . .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le rêve de petite fille tourne au cauchemar . . .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heidi, la petite fille des Alpes (1974)
» Inde : Jyoti Amge - la plus petite fille du monde
» Un petit garçon reprend l'école en tant que petite fille
» La petite fille née sirène
» La petite fille dans l'ascenseur : une vidéo effrayante bat des records

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Décès de mon enfant :: Perte d'un enfant :: IVG-
Sauter vers: