Décès de mon enfant

Bienvenu aux parents endeuillés
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques poèmes pour parents endeuillés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Sam 8 Juil - 6:35

Je suis en vacances mais pour vous montrer que je pense quand-même à vous toutes, je vais envoyer petit à petit des textes!

Bisous à toutes

Un jour, je te retrouverai



Me glissant au creux du ventre de celle qui m’a tant désiré,
Je ressens déjà son amour, le bonheur que je lui ai procuré,

J’entends son coeur qui bat, cette douce mélodie qui me berce,
Je sens la chaleur de ses mains, la douceur de ses caresses.

Elle me parle, me dit combien elle m’aime
Moi aussi maman, tu ne peux t’imaginer à quel point je t’aime,

Me voilà, simplement qu’un infime petit être
Un petit être qui grandit de jour en jour et qui n’attend qu’à naître

Mais que se passe-t-il,
que m’arrive- t-il?

Moi qui étais tellement bien, en sécurité, enveloppé

Pourquoi me retire-t-on de ce nid qui m’était offert?
Pourquoi m’enlève- t-on la chance de vivre sur cette terre?

Je ne sais pas où je me dirige, où je m’en vais,
Je ne comprends ce qui m’arrive, ce que j’ai fait,

Maman, je voulais tellement vivre et dans tes bras me retrouver,
Je ne t’ai que trop peu connue, mais tellement aimé.

Défilant devant la lune et les étoiles, je survole maintenant cette terre,
Côtoyant les nuages, je suis un petit ange dans cet immense univers

Regrettant de tout coeur le malheur que vit ma mère,
Je ne cesse d’entendre sa voix qui m’appelle et qui m’espère.

Arrêtant devant ma maison, je regarde à la fenêtre,
C’est elle… Qu’elle est belle… Qu’elle est douce… Elle était parfaite,

Je l’entends qui m’appelle, je ressens tellement son amour maternel,
J’entends ses prières, je l’entends supplier le ciel.

Maman, j’aimerais terriblement mettre un baume sur ton coeur,
Le soulager, car il est tellement meurtri par la douleur,

Je désirais sécher tes larmes et ne pas t’incomber ce malheur,
Revoir seulement ton sourire, celui qui était rempli de bonheur.

Je ne suis qu’un ange qui a seulement envie de se retrouver,
Dans les bras de celle qui lui était destiné,

Mais la vie, contre mon gré, en a décidé autrement,
N’oublie jamais à quel point je t’ai aimé maman.

Je serai toujours là, et toujours je veillerai sur toi,
Ne t’en fais pas, je suis bien, ne pleure pas,

Au fil des jours, je serai à tes côtés, je t’épaulerai
Car n’oublie jamais maman, un jour je te retrouverai… "

ton enfant...

flower


Dernière édition par le Sam 19 Aoû - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Les mots exacts pour le dire   Sam 8 Juil - 6:37

Les mots exacts pour le dire.

Je vous en prie, ne me demandez pas si j'ai réussi à le surmonter,
Je ne le surmonterai jamais.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il est mieux là où il est maintenant,
Il n'est pas ici auprès de moi.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il ne souffre plus,
Je n'ai toujours pas accepté qu'il ait dû souffrir.

Je vous en prie, ne me dites pas que vous savez ce que je ressens,
A moins que vous aussi, vous ayez perdu un enfant.

Je vous en prie, ne me demandez pas de guérir,
Le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarrasser.

Je vous en prie, ne me dites pas "Au moins vous l'avez eu pendant tel nombre d'années",
Selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir ?

Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige pas plus que ce que l'homme peut supporter.

Je vous en prie, dites-moi simplement que vous êtes désolés.

Je vous en prie, dites-moi simplement que vous vous souvenez de mon enfant, si vous vous rappelez de lui.

Je vous en prie, laissez-moi simplement parler de mon enfant.

Je vous en prie, mentionnez le nom de mon enfant.

Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer.

Rita Moran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pauline
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Sam 8 Juil - 7:02

tres beau bebefleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadia
Langue pendue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1231
Age : 36
Localisation : Québec - Canada
Date d'inscription : 16/04/2005

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Sam 8 Juil - 8:48

Merci Gedebzh de penser à nous pendant tes vacances!!!
2 Très beau textes.

_________________

Maman de Jason né le 23 Décembre 2004 - Décédé le 5 Janvier 2005.

Je t'aime mon ange!
Et de Marylou, née le 13 Décembre 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.royaume.com/nosanges
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Sam 15 Juil - 5:19

Je te veux vivante, Maman !




Je pleure mon enfant qui est mort...
Mais en même temps, j'entends sa voix qui me dit avec une légère impatience :

"Maman, ne te tracasse pas pour moi,
Maman, n'en reste pas là.
Oui, mon départ t'a fait très mal !
Oui, tu as toujours mal !
Mais tu sais maintenant que c'était un envol non un naufrage.
Oui, je sais ! Cela est inguérissable...
Mais que cela ne t'empêche pas de penser aux autres et aussi à toi.
Continue à cueillir, maman, tous les bonheurs de la vie. Même les plus petits, même s'ils ont un arrière goût de cendre parfois.
Fais-toi plaisir, chante, écoute de la musique, crée quelque chose avec tes mains, crée quelque chose avec ton coeur, avec ta tête !
Sans cesser de pleurer peut-être, mais crée !
Je te veux vivante, Maman ! Que mon départ devienne pour toi source de vie !
Je t'en prie, ne t'abandonne pas !
Continue, va !
Tu le sais, je suis avec toi tous les jours.
Je te veux vivante, Maman ! "
Extrait du N° 116 du "Pierres Vivantes".
ange3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Lun 7 Aoû - 7:24

bebeange
À toi Douce Maman

À toi qui a perdu ton enfant
Ce petit bébé, que tu as porté que tu as cajolé,
Aimé qui t'as été enlevé.
Une vilaine maladie lui a ôté la vie
Ton coeur est en meurtri et demande du répit.
Ne pleure pas, ton petit ange est là
De ses grandes ailes il te protège.
Son amour pour toi toujours gardera
Ferme les yeux, écoute... ne laisse pas le doute.
Quand tu penses à lui une petite douceur t'envahit,
fait place à la douleur dans ton coeur
C'est ton enfant qui te caresse doucement
du bout de ses ailes sans cesse, pour calmer ta souffrance.
Souris à la vie, c'est ton ange qui le dit
un jour tu verra un jour, tu seras dans ses bras...

ange9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Sam 19 Aoû - 16:14

ange9
Quelle est longue la distance qui nous sépare de vous


Quelle est longue la distance qui nous sépare de vous,
Depuis que loin de nous, vous vous êtes envolés.
Il y a comme un voile et nous voyons tout flou,
Seuls vos doux visages, nous ne pouvons oubliés.

De vous revoir bientôt,nous sommes si impatients!
Dans notre quotidien, il nous manque l'essentiel,
Vous étiez de nos vies, le merveilleux soleil
Et nous avons si froid, privés de nos enfants.

La vie sur cette terre est très douloureuse
Pour nous qui avançons désormais à tatons.
Nos pensées nous semblent bien creuses,
Et nous hurlons au monde, vos prénoms.

Oh! Ce sommeil qui prive de votre présence,
Comme nous le haïssons souvent!
De vous caliner, nous n'avons eu pas la chance,
Tel le gel, il a suspendu votre temps.

Nous cherchons souvent la raison,
Nous essayons en vain de comprendre
Pourquoi nous ne pouvons plus vous entendre.
Mais nous tournons hélas en rond!

Il nous faut accepter sans compréhension
Votre envol si loin de notre ordinaire.
Vous êtes pour toujours nos enfants de lumière
Et nous continuons notre mission.
code3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephanie
Langue pendue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Picardie; France
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Ven 15 Sep - 4:04

Bonjour

Gedebzh est ce que cela te derange si je mets un de tes textes sur mon blog .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Ven 15 Sep - 14:29

flower Ces poèmes ne sont pas de moi...je les ai trouvé à droite et à Gauche (j'en ai d'autres). Chacune peut en faire ce qu'elle veut: je peux même t'envoyer celui qui t'intéresse par mail si tu veux. Quelle est l'adresse de ton blog?

jembrasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gedebzh
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 42
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Ven 15 Sep - 14:31

Mad · 1 an, 2 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans même nous séparent du départ de notre enfant et nous, parents en deuil, avons besoin des autres.
Bien que nous ne soyons pas faciles à vivre, nous aimerions rencontrer de la compréhension dans notre entourage ; nous avons besoin de soutien.
Voici, tirés de la lettre des Amis Compatissants du Québec, quelques-uns de nos souhaits :


·
· Nous aimerions que vous n'ayez pas de réserve à prononcer le nom de notre enfant mort, à nous parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour nous ; nous avons besoin d'entendre son nom et de parler de lui ; alors, ne détournez pas la conversation. Cela nous serait doux, cela nous ferait sentir sa mystérieuse présence.
· Si nous sommes émus, que les larmes nous inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n'est pas parce que vous nous avez blessé. C'est sa mort qui nous fait pleurer, il nous manque ! Merci à vous de nous avoir permis de pleurer, car, chaque fois, notre cœur guérit un peu plus.
· Nous aimerions que vous n'essayiez pas d'oublier notre enfant, d'en effacer le souvenir chez vous en éliminant sa photo, ses dessins et autres cadeaux qu'il vous a faits. Pour nous ce serait le faire mourir une seconde fois.
· Être parent en deuil n'est pas contagieux ; ne vous éloignez pas de nous.
· Nous aimerions que vous sachiez que la perte d'un enfant est différente de toutes les autres pertes ; c'est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d'un parent, d'un conjoint ou d'un animal.
· Ne comptez pas que dans un an nous serons guéris ; nous ne serons jamais, ni ex-mère, ni ex-père de notre enfant décédé, ni guéri. Nous apprendrons à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence.
· Nous aurons des hauts et des bas. Ne croyez pas trop vite que notre deuil est fini ou au contraire que nous avons besoin de soins psychiatrique.
· Ne nous proposez ni médicaments ni alcool ; ce ne sont que des béquilles temporaires. Le seul moyen de traverser un deuil, c'est de le vivre. Il faut accepter de souffrir avant de guérir.
· Nous espérons que vous admettrez nos réactions physiques dans le deuil. Peut-être allons-nous prendre ou perdre un peu de poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaques. Le deuil rend vulnérable, sujet aux maladies et aux accidents.
· Sachez, aussi, que tout ce que nous faisons et que vous trouvez un peu fou est tout à fait normal pendant un deuil ; la dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d'un enfant. Essayez de nous accepter dans l'état où nous sommes momentanément sans vous froisser.
· Il est normal que la mort d'un enfant remette en question nos valeurs et nos croyances. Laisse-nous remettre notre religion en question et retrouver une nouvelle harmonie avec celle-ci sans nous culpabiliser.
· Nous aimerions que vous compreniez que le deuil transforme une personne. Nous ne serons plus celle ou celui que noue étions avant la mort de notre enfant et nous ne le serons plus jamais. Si vous attendez que nous revenions comme avant vous serez toujours frustré. Nous devenons des personnes nouvelles avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations et de nouvelles croyances. Nous vous en prions, efforcez-vous de refaire connaissance avec nous ; peut-être nous apprécierez-vous de nouveau ?
· Le jour anniversaire de la naissance notre enfant et celui de son décès sont très difficiles à vivre pour nous, de même que les autres fêtes et les vacances. Nous aimerions qu'en ces occasions vous puissiez nous dire que vous pensez aussi à notre enfant. Quand nous sommes tranquille et réservés, sachez que souvent nous pensons à lui ; alors, ne vous efforcez pas de nous divertir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephanie
Langue pendue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 40
Localisation : Picardie; France
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Lun 18 Sep - 8:26

Bonjour

voici L'adresse de mon bloc http://steph077.Monbebeblog.com

Mais tu peux l'envoyer sur mon adresse msn : stephdroopy2@hotmail.fr

merci

bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celine05
Bavard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 38
Localisation : vieville en haye
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Jeu 3 Fév - 9:46

C'est un petit coin de cimetière. Les petites tombes sont alignées les unes à côté des autres. Croix blanches, fleurs blanches artificielles ou naturelles, petit sujet de marbre blanc représentant un petit ange ou plaque blanche portant le prénom et le nom. C'est le cimetière des enfants. A la Toussaint, on y croise des mamans déjà bien âgées, des couples avec leurs enfants qui viennent déposer une rose blanche ou un chrysanthème blanc.

Ce sont "des petits anges" dit-on. Peut-être veut-on signifier que ces enfants de 4, 6, 9 mois ou 2 ans n'ont pas eu le temps de distinguer le bien du mal, pas eu le temps d'apprécier les avantages et les difficultés de l'existence.

Pourtant, ils sont nés, et leur existence a été d'abord une grande source de joie pour leurs parents avant d'être une grande souffrance à leur départ. Perdre un enfant, quel que soit son âge, reste comme une plaie qui ne se referme jamais.

Les personnes âgées n'ont jamais oublié cet enfant, malgré le temps qui passe. Un enfant qui naît, c'est tant de promesses d'avenir ! Une toute jeune pousse qui ne demande qu'à grandir, qu'à s'épanouir.

Le décès subit, la maladie imprévue, l'accident, l'enfant s'en va, mais restera à jamais dans la mémoire de ses parents. [...]


celine maman de hugo parti rejoindre les anges le13 novembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ANNE GAELLE
Bavard


Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 41
Localisation : CONFRANCON
Date d'inscription : 21/01/2011

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Ven 11 Fév - 12:06

Bonjour à toutes,

Je suis un peu nouvelle sur votre forum mais cela me fait du bien de vous lire et de pouvoir m'exprimer sans retenue sans faire de peine à personne avec mes propos parfois un peu noir, cela me permet de trouver un peu de réconfort (si on peut encore en trouver) dans ces moments.
Tous vos poèmes sont vraiment magnifiques et résume bien un peu TOUS. Le poème LES MOTS EXACTS POUR LE DIRE est vraiment très beau et je voudrais que tout mon entourage puisse le lire.
Je me sens parfois très seule avec ma peine même avec mon mari et mon autre enfant, je n'arrive pas trop à parler avec mon entourage alors merci d'exister tout simplement.
ENCORE MERCI ET A BIENTOT

Anne-gaelle maman d'Alan décédé le 17 septembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marise
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Lun 21 Mai - 17:04

JE VOUS EN PRIE

(Rita Moran)


colombe


Je vous en prie, ne me demandez pas si j'ai réussi à le surmonter,

je ne le surmonterai jamais.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il est mieux là où il est maintenant,

il n'est pas ici auprès de moi.

Je vous en prie en prie ne me dites pas qu'il ne souffre plus,

je n'ai toujours pas accepté qu'il ait dû souffrir.

Je vous en prie, ne me dites pas que vous savez ce que je ressens,

à moins que vous aussi, vous ayez perdu un enfant.

Je vous en prie, ne me demandez pas de guérir,

le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarrasser.

Je vous en prie, ne me dites pas "au moins vous l'avez eu pendant tel nombre d'années",

selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir ?

Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige pas plus que ce que l'homme peut supporter.

Je vous en prie, dites moi simplement que vous êtes désolés.

Je vous en prie, dites moi simplement que vous vous souvenez de mon enfant, si vous vous rappelez de lui.

Je vous en prie, laissez moi simplement parler de mon enfant.

Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marise
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Lun 21 Mai - 17:06

je suis désoler pour le poeme je avais pas vue qu il etait deja ecris il a ete dit par un enfant de coeur a l enterrement de ma petite pauline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marise
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 21/05/2012

MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   Lun 21 Mai - 17:17

CORTEGE POUR L'ENFANT MORT

(poème de Marie-Noël, poétesse d'Auxerre décédée en 1967 - extrait de son "Office pour l'enfant mort" aux Editions Stock)
avec l'aimable autorisation des Frères Martineau

Site de Patrice et Roger Martineau

Extrait de l'album "Vie de Famille"

L'enfant frêle qui m'était né,
Tantot nous l'avons promené

L'avons sorti de la maison
Au gai soleil de la saison ;

L'avons conduit en mai nouveau,
Le long des champs joyeux et beaux ;

Au bourg avec tous nos amis,
L'avons porté tout endormi...

Mais en vain le long du chemin
Ont sonné les cloches, en vain,

Tant il était ensommeillé,
Tant qu'il ne s'est pas réveillé,

Au milieu des gens amassés,
Quand sur la place il a passé.

D'autres que moi, cet aujourd'hui,
A l'église ont pris soin de lui.

C'est le bedeau qui l'a bordé
Dans son drap blanc d'argent brodé.

C'est le curé qui l'a chanté
Avec ses chantres à coté

C'est le dernier qui l'a touché,
Le fossoyeur qui l'a couché

Dans un berceau très creux, très bas,
Pour que le vent n'y souffle pas

Et jeté la terre sur lui
Pour le couvrir pendant la nuit

Pour lui ce que chacun pouvait,
Tant qu'il a pu, chacun l'a fait

Pour le bercer, le bénir bien
Et le cacher au mal qui vient.

Chacun l'a fait... Et maintenant
Chacun le laisse au mal venant

Allez-vous en ! Allez-vous en !
La sombre heure arrive à présent.

Le soir tombe, allez ! partez tous !
Vos petits ont besoin de vous.

Rentrez chez vous et grand merci !...
Mais il faut que je reste ici.

Avec le mien j'attends le soir,
J'attends le froid, j'attends le noir.

Car j'ai peur que ce lit profond
Ne soit pas sûr, ne soit pas bon.

Et j'attends dans l'ombre, j'attends
Pour savoir...
s'il pleure d
edans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques poèmes pour parents endeuillés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques poèmes pour parents endeuillés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut garder quelques sourires pour se moquer des jours sans joie. (Louane)
» cadeaux pour les parents.
» quelques trucs pour la garderie à Québec
» Poème pour ceux qui nous ont quittés
» Quelques trucs pour la fête des mères...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Décès de mon enfant :: Nos poèmes-
Sauter vers: